Marcus Llanque (Augsburg): Populismus-Kritik vor dem Populismus: Max Weber über das Verhältnis von Demokratie und Demagogie

Nous publions sur ce blog les abstracts des interventions à la journée d’étude Critiques de la démocratie, autoritarismes, populismes en Europe: quelles continuités et ruptures entre l’entre-deux-guerres et aujourd’hui?, dans une autre langue que celle de l’intervention pour favoriser le dialogue entre les participants. Aujourd’hui, l’intervention de Marcus Llanque, professeur de théorie politique à l’Université d’Augsburg, dans le deuxième panel Penser la démocratie dans les années 1930 et aujourd’hui qui aura lieu le jeudi 14 mars 2019 à 15:45. Merci à notre stagiaire Simon Braun pour la traduction.

Le populisme n’est pas une auto-désignation, mais une nouvelle dénomination qui a fait son apparition en sciences sociales et dans les médias. C’est pourquoi on oublie souvent que les phénomènes inhérents au populisme ont été analysés auparavant, mais avec des termes différents. C’est le cas de Max Weber et de son analyse de la relation entre démocratie et démagogie, qu’il a surtout développée pendant la Première Guerre mondiale et qui a servi de base à ses derniers écrits des débuts de la République de Weimar. Weber n’était pas un opposant à la démocratie et ne voulait pas non plus l’idéaliser, mais examiner ses propres principes. Cela inclut, dans le cadre de ce que Weber appelait la démocratie de masse moderne, le lien interne entre le gouvernement démocratique et la communication démagogique. Car si ce n’est plus le parlement seul mais le grand public qui est l’arène essentielle de la prise de décision, la technique de “l’appel au peuple” devient, selon Weber, inévitable. La seule question est alors pour lui de savoir si cela permettra encore une politique gouvernementale responsable, d’où sa formule: Démagogie démocratique – avec ou sans responsabilité politique ? La question qui en découle, et qui reste d’actualité, est la suivante : comment intégrer des éléments politiques populistes à la démocratie, comment distinguer les populismes démocratiques des populismes antidémocratiques ?

 


dhiparis

Teamaccount der Redaktion. Forschen – Vermitteln – Qualifizieren: Das DHI Paris ist ein zentraler Akteur international ausgerichteter historischer Forschung im Verbund der Max Weber Stiftung, Deutsche Geisteswissenschaftliche Institute im Ausland.

Das könnte Dich auch interessieren …

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.