Oser la démocratie ! Participation politique en Allemagne au XXe siècle

Cycle de tables rondes 2019–2020 organisé par l’Institut historique allemand et la Maison Heinrich Heine

Depuis l’an 2000, les visiteurs du Reichstag à Berlin peuvent voir dans l’une des cours intérieures une œuvre de l’artiste Hans Haacke dédiée à la population de l’Allemagne: »Der Bevölkerung«. La formule répond à la dédicace au peuple allemand, DEM DEUTSCHEN VOLKE, figurant sur le fronton du Reichstag. Symbolisant la souveraineté du peuple, cette inscription fut initialement rejetée par Guillaume II et ne fut installée qu’en 1916. L’œuvre de Haacke a suscité un débat houleux dans l’opinion publique allemande: qu’est-ce que la nation allemande? À qui s’adressent les décisions politiques prises au Reichstag?

La relation entre dirigeants et gouvernés a profondément changé au cours du XXe siècle, tout comme la conception de la démocratie et l’idée même du politique. La pratique démocratique, d’ailleurs, ne s’est jamais contentée des moyens politiques prévus par les autorités et les Constitutions. La participation se fait aussi à travers les mouvements sociaux, la société civile, ou la critique du système parlementaire.

Le cycle de tables rondes »Oser la démocratie« analysera l’évolution des formes de participation démocratique pendant le XXe siècle ainsi que les pratiques politiques, les attentes et les déceptions du »Volk« et de la »Bevölkerung« allemands.

Flyer (pdf)

La première république allemande : opportunités et échecs de la Constitution de Weimar

La manifestation a été reporté à cause de la grève des transports publics.

nouvelle date a confirmer, 18h30, traduction simultanée

LIEU: Institut historique allemand, 8 rue du Parc-Royal, 75003 Paris

table ronde avec Agathe Bernier-Monod, Birte Förster, Christoph Gusy et Axel Dröber (mod.)

Réservation obligatoire : event@dhi-paris.fr

La Constitution de Weimar de 1919 institue une démocratie parlementaire avec un président élu au suffrage universel direct, octroie le droit de vote aux Allemandes et prévoit la possibilité d’initiatives populaires. Quelles opportunités cette Constitution ouvre-t-elle pour la république, quels usages les Allemands font-ils de cette Constitution. Porte-t-elle déjà les germes de son échec futur?

Étudiants et étudiantes en assemblée, Berlin-Ouest, 1967/68, photographie Ludwig Binder, CC BY-SA 2.0 Haus der Geschichte der Bundesrepublik Deutschland.

« Oser plus de démocratie » ? Transformations de la participation politique autour de 1968

mardi 10 mars 2020, 19h30, traduction simultanée

LIEU: Maison Heinrich Heine – 27c, boulevard Jourdan – Paris 14e

table ronde avec Annette Lensing, Silke Mende, Dieter Rucht et Zoé Kergomard (mod.)

Réservation conseillée : 01 44 16 13 00 –  contact@maison-heinrich-heine.org

Le slogan de Willy Brandt »Oser plus de démocratie« lors de la campagne électorale de 1969 a marqué les mémoires et a fait l’objet de multiples récupérations. Mais qu’en est-il de la République fédérale des années 1960–1970? Quelles nouvelles formes de participation politique se développent-elles dans le sillage de 1968? Quelles marges de manœuvre s’ouvrent ou non dans le système politique ouest-allemand face aux revendications émergentes concernant l’environnement ou les droits des minorités?

Démocratie et participation après la chute du mur. Expériences, espoirs et déceptions

mardi 26 mai 2020, 18h30, traduction simultanée

LIEU: Institut historique allemand, 8 rue du Parc-Royal, 75003 Paris

table ronde avec Kerstin Brückweh, Bettina Tüffers, Anne-Marie Pailhès et Jürgen Finger (mod.)

Réservation obligatoire : event@dhi-paris.fr

La période entre le 9 novembre 1989 et le 3 octobre 1990 offre aux Allemandes et Allemands en RDA l’occasion de pratiquer de nouvelles formes de participation dans un système politique en recomposition. Les Runde Tische et les mouvements sociaux témoignent du vide institutionnel qui existait alors. Qu’en est-il des expériences, des attentes et des déceptions des futurs citoyens et citoyennes des cinq nouveaux Länder?

SAVE THE DATE

La transition vers la démocratie dans l’Allemagne réunifiée, un succès?

mardi, 6  ou 13 octobre 2020, 19h30 (date à confirmer), traduction simultanée

LIEU : Maison Heinrich Heine – 27c, boulevard Jourdan – Paris 14e

table ronde avec Ilko-Sascha Kowalczuk (confirmé), NN et Christiane Deussen (mod.)

Réservation conseillée : 01 44 16 13 00 – contact@maison-heinrich-heine.org

Avec la réunification allemande, les nouveaux Länder adoptent l’ordre constitutionnel ouest-allemand. Le gouvernement de Helmut Kohl initie des réformes économiques majeures. L’objectif: adapter rapidement les structures socioéconomiques à l’économie sociale de marché. Toutefois, la désindustrialisation et la montée du chômage laissent une grande partie de la population de l’ex-RDA dans le désarroi. Qu’est-il advenu de ces »perdants« de la transformation? Quelle place et quelles possibilités de participation ont-ils pu trouver dans la démocratie allemande?


Jürgen Finger

Postdoc Researcher at the German Historical Institute Paris. Project: "Markets and morals. The Moral Economy of French Capitalism 1880-1914/18". Authour of "Eigensinn im Einheitsstaat" (2016), "Dr. Oetker und der Nationalsozialismus" (2013) and "Vom Recht zur Geschichte" (2009).

Das könnte dich auch interessieren …

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.

Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search